Jeune pousse industrielle française, Néolithe transforme les déchets non-recyclables en granulats de construction.
Une invention majeure pour répondre à l’urgence environnementale

Chalonnes-sur-Loire

Grâce à son procédé breveté de fossilisation, Néolithe transforme les déchets non-recyclables en granulats minéraux, autrement dit en pierres, utilisables dans le BTP. En implantant cette technologie à échelle industrielle, Néolithe répond à l’urgence environnementale en créant une nouvelle voie à l’industrie mondiale du traitement des déchets.

Objectif ? Réduire de 5% les émissions carbones françaises, toutes industries confondues.

Néolithe pionnier de « l’après-histoire »

Aujourd’hui, l’enfouissement et l’incinération sont les deux seules méthodes de traitement des déchets non-recyclables communs. Or, ces dernières sont extrêmement polluantes.

Face à ce constat et au nécessaire besoin d’accélérer la transition environnementale, Néolithe propose une alternative concrète et efficace : la fossilisation. Celle-ci consiste en une nouvelle façon de penser les liaisons minérales par la transformation de déchets non-recyclables en granulats utilisables dans le secteur de la construction.

Avec cette innovation, l’ambition de Néolithe est d’apporter une réponse écologiquement viable au traitement des déchets, tout en assurant une production pérenne des granulats, la matière première la plus consommée en France avec 400 millions de tonnes par an.

« La fibre entrepreneuriale de Néolithe provient d’une volonté d’inventer des solutions susceptibles de répondre aux enjeux environnementaux actuels. En créant un nouveau mode de traitement des déchets par fossilisation, nous avons par extension créé « l’après-histoire » des déchets. Alors qu’ils étaient, jusqu’alors enfouis ou incinérés, nous sommes désormais capables de revaloriser la totalité de cette matière en granulats minéraux. C’est alors que « l’après-histoire » prend tout son sens, ce terme faisant référence à la période de l’avènement de la pierre, matériau résultat de la transformation des déchetQAs fossilisés. Un procédé unique au monde qui est à la croisée entre la recherche fondamentale, les cleantechs et la réindustrialisation de nos territoires », déclare Nicolas Cruaud, co-fondateur de Néolithe.

Néolithe ouvre un nouvel âge de pierre

Cette innovation est née de l’association de deux jeunes prodiges ingénieurs et d’un tailleur de pierre, spécialiste du béton innovant ayant un jour eu l’idée, à l’instar du tuffeau qui est le résultat de la fossilisation des déchets de dinosaures, de transformer les déchets en pierre. Une révolution se met alors en marche : celle d’un nouvel âge de pierre.

« En tant que tailleur de pierre depuis près de 45 ans, je suis un vrai passionné de ce matériau qui offre, depuis son plus vieil âge, beaucoup de possibilités d’exploitation. Avec Néolithe, nous arrivons à mixer les technologies de pointe industrielles et un savoir-faire qui, lui, est ancestral au service d’une innovation éthique » déclare William Sr Cruaud, co-fondateur de Néolithe.

Concrètement ? Néolithe réceptionne les déchets non-recyclables, les transforme via un process sans émission de polluants de sorte à obtenir un granulat, utilisable dans les sous-couches de routes et le béton. Ce granulat est nommé anthropocite, en référence à la période de l’antropocène. Une méthode qui permet une valorisation de la totalité de la matière tout en étant près de 5 fois moins polluante que l’enfouissement ou l’incinération.

Néolithe : l’impact tech à la campagne

Outre l’innovation majeure de Neolithe, le projet porte une nouvelle philosophie industrielle.

La fossilisation permet d’envisager une approche locale de la revalorisation des déchets. En effet, les fossilisateurs, unités de traitement des déchets en modulaires, fonctionnent avec une faible quantité de déchets ce qui évite leur transport sur de longues distances et peuvent être implantés, en une journée, sur tout terrain, dans la limite d’une installation par propriété et sous réserve de la possibilité d’effectuer des branchements aux réseaux d’eau et d’électricité.

« Néolithe propose une nouvelle approche au traitement des déchets répondant à une logique d’économie circulaire. Avec la fossilisation, l’intégralité de la matière utilisée, les déchets, est revalorisée en faveur d’une matière qui est non-pérenne, les granulats. Ceci, dans une approche locale puisque chaque acteur, de l’industriel à la collectivité territoriale, est chargé lorsqu’il est équipé en fossilisateurs, de traiter ses déchets en respectant les conditions fixées par Néolithe » analyse Nicolas Cruaud, co-fondateur de Néolithe.

Contact média

Clothilde Huvelin – 06 77 69 64 19
c.huvelin@onexfidlid.com