© Périphériques / Cabinet Marin+Trottin

Chalonnes-sur-Loire,

Dans le cadre du développement à échelle industrielle de son procédé de fossilisation accélérée des déchets non-recyclables, Néolithe annonce la création de son site industriel de plus de 11 hectares à Beaulieu-sur-Layon. Accompagnée par Alter Eco dans les différentes étapes de ce projet immobilier : de l’étude du besoin, à la gestion technique, juridique et opérationnelle jusqu’au portage financier, la première phase de 4800m² de la première tranche de 9500m2 devrait sortir de terre en septembre 2022 pour être livrée en juillet 2023. Ces premiers 4800m2 sont dédiés à l’atelier d’assemblage. Par la suite, seront construits le laboratoire de 1700m2 et le siège social de 3000m2.

Un site industriel qui accompagne le développement de l’entreprise


Le procédé de fossilisation accélérée des déchets consiste à transformer les déchets non-recyclables, non-inertes et non-dangereux, en granulats minéraux normés utilisables dans le secteur de la construction. Outre la fabrication d’un liant bas-carbone, élément indispensable permettant la transformation des déchets en minéral, Néolithe conçoit et fabrique des fossilisateurs, unités de traitement des déchets, destinés aux opérateurs de traitement des déchets, aux industriels et aux collectivités territoriales.

Dès cette année, Néolithe prévoit de fabriquer et de vendre 4 Fossilisateurs. C’est pourquoi, l’entreprise crée ce nouveau site industriel de plus de 11 hectares comprenant, sur un premier terrain de 10 hectares : 3000m2 de bureaux, 1700m2 de laboratoire et sa première unité d’assemblage de Fossilisateurs d’une surface de 4800m2, financée et pilotée par Alter Eco pour un montant de 9 200 000 euros. Sur un second terrain adjacent de plus d’1 hectare, Néolithe crée sa première unité de production de liant de plus de 1000m2.

« Nous venons, début 2022, de passer le cap des 40 salariés et avons déjà de nouvelles perspectives de recrutement pour les mois à venir puisque nous espérons recruter 60 nouveaux collaborateurs en 2022. Nos locaux actuels sont suffisamment spacieux pour nous permettre de répondre à la croissance interne, tout en travaillant au développement de notre process et de notre liant bas-carbone. Pour autant, nous allons, dès l’année prochaine, avoir besoin d’améliorer nos capacités de production pour répondre à l’objectif que nous nous sommes fixés de produire 4 Fossilisateurs par mois en 2024 » énonce Clément Bénassy, Directeur Général de Néolithe.

Un ancrage territorial qui participe au dynamisme économique local

Convaincus que l’industrie a une responsabilité territoriale innée, particulièrement en province, Néolithe a, depuis sa création en 2019, la volonté de se développer localement, en s’implantant dans la communauté de communes Loire Layon Aubance, territoire de naissance de deux des fondateurs, et en participant au dynamisme économique local, notamment en termes d’emplois.

« En permettant à Néolithe de s’implanter dans les meilleures conditions, nous soutenons la start-up dans son développement ambitieux et lui garantissons de pouvoir créer et fixer des emplois durablement en Maine-et-Loire », déclare Gilles Grimaud, Président d’Alter Eco et Conseiller Départemental de Maine-et-Loire.